PUCCIARELLI, Mimmo. "Comment s’organiser ?"

Organisation — (conceptions libertaires de l’organisation)Droit. MinoritéCASTORIADIS, Cornelius (1922-1997). PhilosophePUCCIARELLI, Domenico Mimmo. (1954 - ....).
Comment anarchistes ou libertaires s’organisent-ils en dehors, ou au-delà, des organisations nationales pour réaliser ou agir ponctuellement ou spécifiquement (squats, librairies, etc.) ? Sur quelles bases se font les accords ou les séparations ?

À cette question, complexe, je vais essayer de donner quelques éléments de réponse. J’espère susciter l’envie d’approfondir cette discussion qui a constitué le thème principal de la rencontre de Toulouse, en octobre 1999 : « L’anarchisme a-t-il un avenir ? » [1]

La première observation est que les anarchistes organisés ne sont qu’une petite minorité par rapport à l’ensemble de ceux qui partagent les idées et la morale libertaires, ou se sentent proches d’elles.

Personnellement, je distingue quatre formes d’anarchisme : un anarchisme social (celui des organisations, toutes tendances confondues) ; un anarchisme du quotidien (lié plutôt à des groupes actifs dans des initiatives ponctuelles ou à long terme mais visant une intervention spécifique autour des thèmes de la vie quotidienne : squats, alimentation, diffusion de musiques et de fanzines « alternatifs », féminisme, santé, etc.) ; un anarchisme

culturel (constitué par des maisons d’édition, des revues, des chercheurs et

professeurs d’université et des agents de la culture en général), et enfin un anarchisme diffus.

[1Les Actes de ce colloque, publiés par l’Atelier de création libertaire sont désormais disponibles.