THIOULOUSE, Jean. "Jean Grave (1854-1939), journaliste et écrivain anarchiste"

Communication. Presse anarchiste : 19e siècleCommunication. Presse anarchiste : 20e siècleGRAVE, Jean (1854/10/16 - 1939/12/08). Auteur, éditeur et conférencier anarchiste. Pseud. : Jehan LE VAGREBibliographie

Thèse de doctorat (nouveau régime) Littérature française. Dir. Roger Dadoun. Paris 7 : 1994. [s.n.] 3 vol. (886, 19 f.) ; 30 cm

PARIS7-BU LSH

Résumé

Autodidacte, Grave dirigera pendant une trentaine d’années de 1883 à 1914, trois journaux anarchistes, Le Révolté, La Révolte, Les Temps nouveaux , avec une ténacite telle qu’elle lui permit de surmonter d’incessantes difficultés. En plus de son travail de propagandiste par la presse, (il publiera une centaine de brochures tirées à plus de deux millions d’exemplaires et un supplément littéraire), il rédigera cinq volumes consacrés à la doctrine anarchiste, dont le premier : La Société mourante et l’anarchie (1893), lui vaudra deux ans de prison. Il a aussi écrit des romans sociaux et une pièce de théâtre.

Après avoir cru à la révolution imminente et l’avoir souhaitée, il pense que les changements conduisant a une société libertaire ne peuvent être que le fait de "minorités agissantes" ; il devient "éducationniste". La révolution sociale ne peut s’établir et durer que si les mentalités se transforment, évoluent ; Il faut "fourrer des idées dans la tête des gens", avant de faire la révolution.

Sans être un créateur de systèmes, Grave compte parmi les quelques hommes d’envergure qui ont marqué le mouvement anarchiste francais de 1880 a 1914.