ROBÈR, André

ROBÈR, André (1955-....)Réunion, La (département, France)

Né à la Plaine des Palmistes, André Robèr

après un parcours scolaire mouvementé

arrive en France en 1974 avec un CAP d’électricien. Très vite son métier de monteur

électricien lui pèse. Il milite dans le syndicalisme,

la politique et l’animation. En 1982, il

entame des études d’Arts Plastiques à Paris

VIII débouchant en 1988 sur un Diplôme

d’Etudes Approfondies.

Après quelques années d’animation à Radio

Libertaire, il entreprend une démarche

artistique plastique et, depuis une exposition

personnelle à La Réunion en 1996, ne cesse

de tisser le lien entre les cultures créole et

européenne.

En 1998, dans le cadre du 150ème anniversaire

de l’abolition de l’esclavage à La

Réunion André Robèr est le commissaire de

l’exposition "Aboli pas aboli l’esclavage".

Fondateur des cahiers de la Vache Folle, de

K-y-é puis du magazine Anartiste, parutions

du groupe anarchiste, il affirme un engagement

partagé entre ses idée libertaires et la

reconnaissance de la langue créole.

En 1999, André Robèr fonde les Editions K’A

avec Carpanin Marimoutou. Il lance une

collection de CD sur la poésie réunionnaise

dont une quinzaine de titres est parue. C’est

ainsi qu’il assure la construction et l’évolution

du langage et de la langue. L’édition de ces

CD s’est enrichie de réédition de pièces maîtresses de la littérature réunionnaise et d’édition de textes actuels.

Un contact étroit avec les mots et les poètes incite alors André Robèr à écrire : Lékritir lot

koté la mer (1999), Carnets de retour au pays natal (2002), puis il offre des poème visuels

tels que Fonnker pou lo zié et des poème érotiques Fonnkèr pou la po.

André Robèr anime régulièrement des ateliers de poésie à La Réunion et en France et donne

des lectures publiques lors de multiples festivals. Il voyage également pour les Editions K’A

qu’il présente lors de nombreux salons du livre et salons de poésie

André Robèr est tout à la fois peintre, sculpteur, poète et éditeur. Son œuvre est celle d’un défenseur de la langue créole réunionnaise, son originalité est de mener ce combat depuis

la France.

Dominique Jeantet