FABBRI, Luce :- "La pensée libre de Luce Fabbri" par Freddy GOMEZ.

Compte-rendu de La libertad entre la historia y la utopía

UruguayMAGUID, Jacobo (1907-1997). Pseud. Macizo, Jacinto CimazoBERNERI, Camillo (Lodi, Italie 20-5-1897-assassiné par les communistes le 5-5-1937).ABAD DE SANTILLAN, Diego (1897 - 1983)FABBRI, Luigi (1877-1935). Journaliste. - Penseur politiqueFABBRI, Luce (Rome, Italy 25 July 1908- Montevideo 25 Aug. 2000)RADOWITZKI, SimonGÓMEZ, Freddy

Kea, Barcelone, 150 p., 1998.

COLLECTES par Antonia Fontanillas et Sonya Torres Planells, les textes de Luce Fabbri (1908-2000)réunis ici composent une intéressante anthologie de son oeuvre d’essayiste. S’y ajoutent quelques beaux portraits de Camillo Berneri, Simon Radowitzki, Diego Abad de Santillán, Jacobo Maguid et Luigi Fabbri,son père.

C’est jeune, en 1928, que Luce Fabbri quitte l’Italie. Elle vient d’achever une thèse sur Elisée Reclus à l’université de Bologne. Quelque deux ans auparavant, son père, militant anarchiste de renom et de qualité, a déjà pris le chemin de l’exil pour fuir les persécutions fascistes. Père et fille suivent ensuite le même trajet : la France, la Belgique, l’Uruguay. Luigi Fabbri y meurt en 1935. Luce Fabbri s’y installe, succède à son père à la direction de la revue Studi sociali et enseigne l’histoire, puis la littérature italienne à l’université de

Montevideo. Elle se définit comme « socialiste anarchiste » et « italienne d’Amérique latine », ce métissage culturel n’étant sans doute pas étranger à l’originalité de son approche de l’anarchisme, inventive et assez distanciée pour éviter la répétition idéologique.