Grande-Bretagne, carrefour international

Terre d’exil de toutes les victimes de la persécution, de la censure ou de la répression, comme beaucoup d’autres pays la Grande-Bretagne a vu se développer un double mouvement anarchiste : l’un autochtone, l’autre orienté dans l’action vers ses divers pays d’origine.

Deux histoires qui restent à faire, où l’on rencontre le russe Kropotkine, la française Louise Michel, le bavarois Johann Most ou encore des dissidents venus des quatre coins de l’empire.

Voir aussi :Constance Bantman, "Anarchistes français en Grande-Bretagne, 1880-1905"

Articles

Delorme, Annick. “Les New Age Travellers".

Delorme, Annick. « Le processus d’individualisation en situation de précarité : deux communautés de New Age Travellers en Grande-Bretagne » Cahiers (...)

Les immigrants russes à Londres (1853-1917)

Cercle d’anarchistes-communistes russes, dans lequel Kropotkine participe. Janvier 1906 : manifestations de protestation du groupe Solidarity à (...)

SALE, Kirkpatrick. La révolte luddite

Traduit par Celia Izoard . Éditions de l’Échappée (Collection "Dans le feu de l’action").360 pages. ISBN : 2-915830-08-8 1811. Alors que la (...)

Malato, Charles.– Les Joyeusetés de l’exil

Acratie 1985 180 p. 14 x 21 cm La vie quotidienne des proscrits et exilés en Angleterre, racontée en 1892 par Charles Malato, après son séjour en (...)